Meursault

Les Meix Chavaux

  • Millésime

    L'hiver doux a entraîné une reprise précoce du cycle de la vigne.
    Le printemps, a été sec provoquant une floraison rapide.
    Le 28 juin 2014, un violent orage de grêle frappe (encore) en Côte de Beaune, détruisant une bonne partie de la récolte. L'été vire à la pluie. Malgré tout, les raisins mûrissent à un bon rythme sans souffrir. Début septembre, le soleil et la chaleur s'installe. Les raisins perdent le jus emmagasiné lors des fortes pluies d'été mais le cycle des maturités se poursuit parfaitement jusqu'aux vendanges du 11 au 22 Septembre, nous offrant de magnifiques équilibres dignes des grands millésimes.

  • Description

    La vallée supérieure d'un ruisseau se nommait, autrefois, « chef val », de plus, « meix » représente, en latin, une maison rurale. La parcelle est située au levant, à mi- coteau, elle se trouve en bordure immédiate du village de Meursault juste au-dessus du ruisseau des clous.

  • Vigne & Terroir

    Notre parcelle de chardonnay plantée en 1970 de 0.50 hectare, à l'exposition Nord-Est permet d'obtenir des Meursault assez vifs. Elle a un sol argilo-calcaire très peu profond, très caillouteux et elle draine aisément l'eau. De plus, grâce aux Combes d'Auxey-Duresses, qui se trouvent dans le prolongement direct de la parcelle, il y a un maintien des températures plus fraîches.

  • Vinification & Elevage

    Apres une vendange manuelle, les raisins sont pressés en grappe entière longuement et fortement. Les jus, une fois débourbés sont entonnés dans des fûts de chêne ou se passeront la fermentation alcoolique et malolactique grâce aux levures naturelles aussi appelées indigènes, sans batonnâge. Nos fûts en chêne français sont renouvelés à hauteur de 20%.
    Après 12 mois d'élevage le vin est soutiré et finira en cuve inox 6 mois de plus.
    Le vin est filtré avant la mise en bouteille.

  • Dégustation

    Nez majestueux où la pierre apparaît comme en transparence dans le filtre acide des fruits. Les notes de caillou font de l'ombre à un jardin de citronniers, le bouquet est très pur, et quelque chose de rayonnant.
    La bouche reprend l'aventure odorante et la poursuit avec vigueur : immense élan de fraicheur qui se conclut salinité, la rétro-olfaction fait remonter du poivre blanc et des herbes aromatiques. Le vin est lancé, long, en contact avec la pierre et il a quelque chose de vibrant. Il attend les poissons nobles et les grands cuisiniers !

Envoyer la fiche

Le pdf a bien été envoyé.

Envoyer