Volnay-Ronceret

Premier Cru

  • Millésime

    L'hiver doux a entraîné une reprise précoce du cycle de la vigne.
    Le printemps, a été sec provoquant une floraison rapide.
    Le 28 juin 2014, un violent orage de grêle frappe (encore) en Côte de Beaune, détruisant une bonne partie de la récolte. L'été vire à la pluie. Malgré tout, les raisins mûrissent à un bon rythme sans souffrir. Début septembre, le soleil et la chaleur s'installe. Les raisins perdent le jus emmagasiné lors des fortes pluies d'été mais le cycle des maturités se poursuit parfaitement jusqu'aux vendanges du 11 au 22 Septembre, nous offrant de magnifiques équilibres dignes des grands millésimes.

  • Description

    L'appellation « Ronceret » se rapporte, en ancien français, à un roncier qui est un buisson de ronces. Cette parcelle ce trouve sur un lieu, ou autrefois, poussaient des plantes épineuses et des ronces, d'où son nom.

  • Vigne & Terroir

    Notre parcelle a été plantée tout en Pinot noir en 1958, elle fait 0.40 hectare et se situe en bas de coteau sous « les champans ». Le sol y est profond et graveleux avec des calcaires bathoniens qui sont caillouteux, ferrugineux, et rougeâtres.

  • Vinification & Elevage

    Les vendanges sont manuelles et nous choisissons, lorsque le millésime le permet de conserver 25 à 30 pourcents de vendange entière. Ensuite, les fermentations se font spontanément grâce aux travails des levures naturelles, dites indigènes, et prennent place en cuve bois pendant 20 à 25 jours, sous contrôle des températures. Chaque année, les levures indigènes, naturellement présentes sur le raisin, offrent un profil de fermentation différent, que nous laissons s'exprimer afin de conserver la typicité du millésime.
    Nous privilégions une extraction douce en ajustant le nombre de pigeages et remontages selon les cuvées et les millésimes. Nos pinots noirs sont ensuite élevés pendant 12 mois en fûts de chêne, avec 20 % de fûts neuf, puis la fin d'élevage se fait pendant 6 mois en cuves avant la mise en bouteille. Nos vins rouges ne sont ni collés ni filtrés.

  • Dégustation

    Il vient au nez avec une fleur entêtante : une pivoine éclose, très parfumée, qui s'effeuille et se complexifie à l'aération en glissant vers des notes de poivres de la Jamaïque et finalement une profondeur de fruit rouge.
    La bouche est un bonheur classique : légère, moelleuse, et d'une bonne vivacité avec une finale enthousiasmante sur le cassis. C'est un Volnay avec du volume et de la poigne, un caractère chaleureux et gaillard.

Envoyer la fiche

Le pdf a bien été envoyé.

Envoyer