Chambolle-Musigny

  • Millésime

    L'hiver doux a entraîné une reprise précoce du cycle de la vigne.
    Le printemps, a été sec provoquant une floraison rapide.
    Le 28 juin 2014, un violent orage de grêle frappe (encore) en Côte de Beaune, détruisant une bonne partie de la récolte. L'été vire à la pluie. Malgré tout, les raisins mûrissent à un bon rythme sans souffrir. Début septembre, le soleil et la chaleur s'installe. Les raisins perdent le jus emmagasiné lors des fortes pluies d'été mais le cycle des maturités se poursuit parfaitement jusqu'aux vendanges du 11 au 22 Septembre, nous offrant de magnifiques équilibres dignes des grands millésimes.

  • Description

    L'AOC Chambolle-Musigny produit de grands vins rouges. Le nom de la commune vient de Campus Ebolliens, ou Champ Bouillant, ce qui décrit la vivacité de la rivière qui traverse la commune. Notre vin est issu de l'assemblage des lieux-dits: « les Nazoires » et « les Mombies ».

  • Vigne & Terroir

    Nos deux parcelles, d'une surface totale de 0.76 hectare, sont situées en dessous du village, sur le bas du coteau. Elles reposent sur un sol composé de roche calcaire, mais aussi de cailloux, de graves et d'éboulis issus de la combe du village.

  • Vinification & Elevage

    Les vendanges sont manuelles et nous choisissons d'érafler les pinots noirs. Ensuite, les fermentations se font spontanément grâce au travail des levures naturelles, dites indigènes, et prennent place en cuve inox pendant 20 à 25 jours, sous contrôle des températures. Chaque année, les levures indigènes, naturellement présentes sur le raisin, offrent un profil de fermentation différent, que nous laissons s'exprimer afin de conserver la typicité du millésime.
    Nous privilégions une extraction douce en ajustant le nombre de pigeages et remontages selon les cuvées et les millésimes. Nos pinots noirs sont ensuite élevés pendant 12 mois en fûts de chêne, avec 20 % de fûts neufs puis, la fin d'élevage se fait pendant 6 mois en cuves avant la mise en bouteille. Nos vins rouges ne sont ni collés ni filtrés.

  • Dégustation

    En posant l'odorat sur ce vin, on sent défiler une farandole évanescente : quadrille de fruits rouges avec des notes de fraise, de groseille et de canneberge. Noble et aéré, le nez rappelle immédiatement la classe singulière de cette appellation.
    La bouche poursuit la définition : elle fait montre de grâce et de finesse. Le vin est frais, à peine corsé avec des tanins quasi-imperceptibles. Les arômes de fruits reviennent à la rétro-olfaction, et l'on retient sa complexité et son mouvement élancé ; ce vin est un danseur gourmand.

Envoyer la fiche

Le pdf a bien été envoyé.

Envoyer